mardi 12 novembre 2019

Petite récolte estivale...


...dans le Gard !

Précisemment estivale, car du 21 juin ! Sortie au bord du Rhône,
juste en amont de Beaucaire, dans une "friche" qui est en fait une zone
inondée quand le fleuve monte (et il ne fait pas semblant !).
Très végétalisée, beaucoup de roseaux, beaucoup d'armoise,
d'amas de bois mort, aussi quelques pitoyables déchets
de la société de consommation, bouteilles en plastique, bidons,
heureusement cachés par la végétation. Deux étangs subsistaient
alors, coupés du fleuve par des dépots de limons sableux.
Sept espèces contactées ce matin-là, en à peine plus de deux heures...
mais ce n'est pas pareille fête tous les jours...



Gomphus simillimus, Gomphe semblable, mâle, le seul croisé cette saison, il m'a fait faux bond en Touraine !

Orthetrum albistylum, Orthétrum à stylets blancs, bien présent sur la zone. Mâle.

Autre mâle.

Petit piège : je suis, je suis...

Libellula fulva, Libellule fauve bien sûr, oui mais une femelle âgée devenant bleue, comme les mâles !

Calopteryx splendens, Caloptéryx éclatant, jeune mâle aux yeux encore bruns...

Crocothemis erythraea, Crocothémis écarlate, toute jeune femelle en or !

Même espèce, jeune mâle tout aussi doré !

La fête n'aurais pas été réussie sans le boss, Môssieur Anax imperator !

Très bien représenté lui aussi, Platycnemis orangé, Platycnemis acutipennis, mâle.

jeudi 7 novembre 2019

Mille Pennipattes...


Platycnemis pennipes
Pennipatte bleuâtre

Et c'est un minimum ! Dire que cette espèce est abondante serait bien
en dessous de la vérité. omniprésente serait plus juste, et comme elle partage
souvent l'habitat de Calopteryx splendens, les eaux courantes (entre autres),
cela nous fait de belles animations dans ces secteurs... 
Mais elle est tellement sympa, avec son élégance et sa bouille
d'extra-terrestre,qu'on lui tire toujours le portrait lorsqu'on la croise,
ce qui fait une petite collection en fin de saison, pour vous dire
que nous aurons l'occasion de la revoir ! 
Images du mois de juin.












lundi 4 novembre 2019

Période verte...


Chalcolestes viridis
Leste vert

Elle doit être finie la saison des Chalcolestes viridis, Lestes verts, après
cet octobre gris et pluvieux. Pour le vérifier, il faudrait qu'un rayon de soleil
m'autorise une sortie... A défaut, voici quelques sujets datant des 11 et 12
septembre, dont certains s'occupaient à assurer la survie de l'espèce,
ce qui donne parfois des situations... piquantes.










vendredi 1 novembre 2019

Il été une fois...


Orthetrum cancellatum

Orthétrum réticulé

L'espèce incontournable de l'été, dont je vous ai déjà présenté une série...
Non seulement ils étaient de la partie sur de nombreux points d'eau,
où leur abondance même les rendaient difficiles d'approche, mais aussi
loin de l'eau, dans des repousses forestières, des allées et des orées.
Essentiellement des femelles, venues là sans doute pour se reposer
entre deux épousailles, mais aussi quelques mâles, avaient-ils flairé
le bon coup pour trouver l'âme sœur, on peut le croire au vu
de certaine image. Tout cela dans un environnement complexe,
mais si c'était toujours facile, est-ce-qu'on aimerait ça ?
Images du 23 au 26 juin.











mardi 29 octobre 2019

Petite musique en sol...


Sympetrum striolatum

Sympétrum strié

Je retrouvais il y a quelques jours l'étymologie du nom Sympetrum
(du grec sym = avec, et petra = pierre ou rocher)...Je ne sais pas qui est
le premier descripteur du genre, mais ce devait être un jour d'octobre
pas trop ensolleillé, avec un peu de vent, comme ce 26 octobre, justement.
Et pour être fidèles à leur réputation, s'ils étaient bien présents à l'étang voisin,
ils demeuraient attachés aux caillasses de la "plage" de l'étang, avec il est vrai
quelques tentatives sur les terres labourées par les sangliers,
ou une branche morte disposée à propos... Bref, un petit air qui se fredonne
en fin de saison, sans grandes envolées ni morceaux de bravoure...















vendredi 25 octobre 2019

Retour du soleil...


Calopteryx splendens
Caloptéryx éclatant

Virtuel, ce retour du soleil, puisque nous revoici les 30, 31 mai et 
1er juin, période bénie pour les Odonates, même si certaines espèces
ne sont pas encore apparues. Les Calopteryx splendens eux sont bien
présents, voire surabondants quand on fréquente leur environnement
de ruisseaux et rivières rapides, certains individus s'égarant parfois
au bord des eaux closes. Pas toujours facile d'approche, ou, au contraire,
se laissant tirer le portrait à l'envie... Bref, que du bonheur...