mercredi 5 mai 2021

Elégance...

 


Ischnura elegans
Agrion élégant


 Le terme "élégant" est-il dû à leur grâce naturelle ou à la variété de la garde-robe
des dames ? Mystère... En voici quelques uns, dont une émergence, nombreuses
ce jour-là, mais pas simple à capter, car outre qu'elles se produisent quelques
centimètres au-dessus de l'eau, les jeunots déjà prudents ont tendance à aller
se cacher derrière leur support dès que s'approche le photographe...
Et en bonus, un invité surprise, Ischnura pumilio, le "petit cousin" (on dit que c'est
la plus petite libellule française). Surprise car je ne le trouve pas tous les ans,
et jamais de suite au même endroit. On dit que c'est une espèce
conquérante (ou pionnière), qui colonise les nouveaux milieux...
Est-ce pour cela qu'elle à la bougeotte ? (dernière image).
On le reconnait à sa tache bleue abdominale, non pas située sur S9,
mais à cheval sur S8 et S9, et à ces ptérostigmas, ceux des ailes
antérieures beaucoup plus grands que ceux des postérieures.
Images du 27 avril au 2 mai.














dimanche 2 mai 2021

Attachantes...

 

Libellula quadrimaculata
Libellule à quatre taches

 ... surtout quand il s'agit de la première de la saison, je veux dire la première
en émergence, j'en avais déjà entrevu une en vol, et même, sauf erreur, un couple
également en vol. Malheureusement, je n'ai pu assister à la fin du processus,
pris par le temps, et les choses traînant en longueur : commencé vers 10 h 30,
j'attendais encore l'envol à 14 h 10 ! Je sais bien que quand on aime on ne
compte pas... La seule de son espèce sur le site (étang communal),
une dizaine de Cordulia aenea l'accompagnait... Images du 29 avril.