jeudi 19 juillet 2018

Blue eyes...


Lestes dryas
Leste dryade, Leste des bois

Pile deux mois que je vous proposais les premiers de la saison !
Ils ont bien profité depuis, et les mâles arborent ces magnifiques yeux
qui doivent faire chavirer plus d'une belle ! Parlons en justement
des femelles : toujours discrètes, une seule observée (dernière image)
et pas un seul cœur copulatoire... Ce qui n'est pas nouveau, car en consultant
mes archives, je constate que si j'observe des cœurs de Leste verdoyant
ou de Leste vert, rien pour les dryas ces dernières années...
Un nouveau challenge, pffff vous parlez d'une vie !
Images des 10, 13 et 16 juillet.













dimanche 15 juillet 2018

Onycho, oh oh !


Onychogomphus forcipatus
Onychogomphe à pinces

Restons dans le jaune et noir ! Difficile de passer à côté du bel Onychogomphe
cette saison tant il est présent ! Présent ne veux pas dire facile ! 
Son truc à lui, c'est de se poser au sol ! Sauf que cette position, si elle lui permet
de bénéficier de la chaleur renvoyée, est loin pour le photographe
d'offrir des perspectives passionnantes en matière de cadrage... 
Par contre ainsi posé il est très approchable, soit à la verticale, soit...
à plat ventre pour trouver son meilleur profil. Reste la solution de le chercher
dans des zones au sol couvert, friches, orées, etc. où l'on trouve de jeunes
sujets en maturation, comme ceux-ci, mais plus difficiles d'approche...
 La suite en images, du 14 au 21 juin, et c'est pas fini...