jeudi 28 mai 2020

Gomphinement...


Gomphus vulgatissimus
Gomphe à pattes noires

 Un titre hélas de saison... De saison aussi le Gomphe à pattes noires,
une valeur sûre du mois de mai, et certains individus ont sans doute
été précoces car on rencontre déjà des mâles à la livrée vert de mature...
Pour diversifier un peu cette série, j'y ai ajouté Gomphus pulchellus en 7,
le Gomphe gentil (ou joli) et quelques cousins Gomphidae, comme
Onychogomphus forcipatus, le Gomphe à pinces en 8, et, c'est aussi la saison,
Ophiogomphus cecilia, le Gomphe serpentin en 9.












dimanche 24 mai 2020

Quatre taches blanches...


Leucorrhinia caudalis
Leucorrhine à large queue

 Bonne surprise ces jours derniers, avec mes retrouvailles avec cette belle
libellule : nous nous étions manqués l'an passé, à moins qu'elle n'aie pas,
à l'époque, fréquenté l'étang voisin où je la retrouve depuis quelques années,
toujours un ou deux mâles, erratiques sans doute, jamais de femelle...
L'espèce est présente à quelques kilomètres, dans les étangs (privés) du parc
du château d'Ussé, le "Château de la belle au Bois Dormant"...
Les ptérostigmas blancs des mâles, très visibles en vol, permettent
de les identifier à quelques mètres...
Rare, menacée et protégée en Poitou-Touraine, elle à donné son nom à
une ANEPE (Association Naturaliste d'Etude et de Protection des Ecosystèmes)
dont j'attends avec impatience la sortie de l'Atlas des Libellules de Touraine...
images des 18, 19 et 20 mai.